WANEP/MALI - Tisser des Relations pour la Paix

PDF Print E-mail

Dialogue Politique Multi-Acteurs sur la responsabilité de protéger R2P au Mali

Written by Site Administrator   
Sunday, 02 August 2015 16:52

Dialogue Politique Multi-Acteurs sur la responsabilité de protéger R2P au Mali

 

Les 30 et 31 Juillet 2015, le Centre mondial pour la responsabilité de protéger, en partenariat avec WANEP-Mali, a convoqué un dialogue multi-acteurs sur la responsabilité de protéger à Bamako, au Mali. Le but de ce dialogue était de réunir les parties prenantes à tous les niveaux afin de faciliter un échange sur la responsabilité de protéger et la protection des civils dans les situations de crimes de masse, avec un accent particulier sur la région et le Mali Afrique de l'Ouest. Les participants comprenaient des représentants de la gouvernement malien, y compris le vice-président de l'Assemblée nationale et le coordonnateur national pour la réforme du secteur de sécurité, la Mission de stabilisation intégrée des Nations Unies multidimensionnelle au Mali, la Mission de l'Union africaine au Mali et au Sahel, la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest , l'Union européenne pour la formation Mission-Mali, l'Union européenne civil Mission-Sahel Mali, et un certain nombre d'organisations de la société civile malienne, y compris les points focaux WANEP-Mali de Gao, Tombouctou et Mopti. les participants se sont engagés dans un large débat au cours le dialogue de deux jours.Les sujets abordés comprenaient une introduction à la responsabilité de protéger et de sa mise en œuvre dans des situations propres à chaque pays, la responsabilité de protéger dans le contexte ouest-africain, et la responsabilité de protéger au Mali, en tirant sur ​​les expériences et les efforts du pays telle qu'elle ressort de conflit. Cette discussion à travers le dialogue était à la fois de fond et productive, et a donné l'impulsion pour un engagement supplémentaire dans un avenir proche. La réunion se termine par une déclaration finale globale, qui comprend des recommandations au gouvernement malien, la société civile et les organisations internationales, dont l'ONU , l'UA, la CEDEAO et les institutions financières internationales. 

 

Last Updated on Sunday, 14 February 2016 17:09
 
 
News/Events - Upcoming Events Written by Site Administrator   
Sunday, 14 February 2016 00:51

Apprendre par la conception d’un projet au Mali : un examen critique et cadre de suivi et évaluation de la Stratégie de la sécurité humaine conduit par la Société Civile au Mali, 2014-2015

La sécurité humaine est un concept centré sur la personne visant à protéger les individus en mettant en avant la paix et une compréhension holistique de la sécurité. Ceci inclut des dimensions légales, personnelles, environnementales et sanitaires de chaque individu et prend en compte toute sorte de différences telles que l’âge et le genre. En 2014 et 2015, une trentaine d’organisations de la société civile dans chaque région du Mali et dans le district de Bamako ont contribué à l’élaboration d’une stratégie pour promouvoir la sécurité humaine au Mali, dans le cadre d’une approche participative basée sur des éléments factuels/ concrets. L’objectif est que la société civile complète les dispositifs de la sécurité nationale et le processus de paix, conduits par le gouvernement malien et ses partenaires internationaux. Cette stratégie sera lancée en Juin 2016 à Bamako sous l’égide du projet « Société Civile  pour une stratégie de sécurité humaine au Mali » financé par la coopération Autrichienne de développement (ADA)

Le Mali a fait l’objet de plusieurs initiatives nationales et internationales afin d'empêcher que le conflit actuel ne se détériore et pour instaurer une paix durable. Autant d’initiatives, d’approches et de perspectives menées par différents acteurs ont cependant eu l’effet de restreindre d’espace disponible permettant de mobiliser les acteurs pertinents. Le projet « Société Civile  pour une stratégie de sécurité humaine au Mali» a tenté de rassembler ces différents acteurs et perspectives afin de promouvoir une meilleure synergie entre eux. Durant la mise en œuvre de ce projet, le besoin d’analyser d’une manière critique les efforts des organisations travaillants sur la consolidation de la paix est devenu de plus en plus évident.

En Novembre 2015, NWO, un institut de recherche Néerlandais, a décidé de soutenir  le consortium comprenant le Réseau Ouest Africain pour l’Edification de la Paix (WANEP), L’Institut de la Haye pour la Justice Mondiale (THIGJ) et le Partenariat Mondial pour la Prévention des Conflits Armées (GPPAC), pour permettre une réflexion sur ce qui a été appris de ce projet « Société civile pour une stratégie de sécurité humaine au Mali ». Ceci, afin de pouvoir mieux informer les organisations de la société civile maliennes et internationales (universitaires inclus) qui travaillent sur le Mali, et renforcer la mise en œuvre de la stratégie dans les phases à  venir. Ce projet vise notamment à faciliter la transmission du savoir et le partage des connaissances mais aussi à apprendre des expériences acquises par les différentes parties prenantes lors de la mise en œuvre du   projet au Mali. Notre consortium s’est donc réuni autour du nouveau projet intitulé : « Apprendre par la conception d’un projet au Mali : un examen critique et cadre de suivi et évaluation de la Stratégie de la sécurité humaine guidée par la Société Civile au Mali, 2014-2015 ».

En combinant les différentes expertises sur l’élaboration des politiques nationales/ régionales et internationales ainsi que la connaissance pratique du contexte socio-culturel Malien, le consortium abordera les questions suivantes :

-          Quels sont les facteurs et considérations principales qui ont été prises en compte par la société civile malienne dans la conception et l’élaboration de la stratégie pour la sécurité humaine, et

-          Comment l’impact d’une telle stratégie peut-il être mesuré au niveau de la politique mais aussi de la pratique ?

Le consortium s’intéressera notamment à l’aspect genre de ces deux questions.

Ces questions sous-entendent plusieurs étapes du projet, décrites ci-dessous :

·         Etape 1 : enquêtes auprès du gouvernement malien, la MINUSMA, la CEDEAO et autres décideurs politiques afin d’informer le cadre suivi évaluation de l’étape 3

·         Etape 2 : enquêtes auprès des organisations de la société civile malienne afin d’informer la revue critique de la méthodologie adoptée dans le projet « société civile pour une stratégie de sécurité humaine au Mali».

·         Etape 3 : élaboration d’un cadre de suivi et évaluation qui visera à informer la société civile (y compris les universitaires) que dans quelle mesure la stratégie de la sécurité humaine ainsi que des stratégies similaires seront prise en compte au fil du temps par les différents décideurs politiques ainsi que par la société civile elle -même.

·         Etape 4 : Validation du cadre de suivi et évaluation par les acteurs maliens à Bamako en première semaine de Juin 2016. Lors de cette validation, nous nous intéresserons aussi à explorer comment le cadre suivi et évaluation pourra être employé au niveau régional la CEDEAO et l’Union Africaine (UA).

Qui sommes-nous ?

Le réseau Ouest Africain pour l’édification de la paix (WANEP), WANEP est une ONG sous-régionale de l’Afrique de l'Ouest qui a pour mission de permettre et faciliter le développement des mécanismes de coopération entre des individus et des organisations de la société civile impliqués dans le cadre de l’édification de la paix en Afrique occidentale ; Etablir une structure à travers laquelle ces praticiens et institutions peuvent régulièrement échanger leurs expériences et des informations sur les problèmes de la consolidation de la paix, la transformation des conflits, la réconciliation sociale, religieuse, et politique; et encourager les valeurs socio-culturelles de l’Afrique de l’Ouest comme ressource à la consolidation de la paix.  WANEP possède des réseaux nationaux dans 15 pays d'Afrique de l'Ouest.

L’Institut de la Haye pour la Justice Global (The Hague Institute for Global Justice) est une organisation non partisane et indépendante créée pour mener des recherches pertinentes à la politique interdisciplinaire, développer des outils pour les praticiens, et convoquer des experts, praticiens et des décideurs politiques afin de faciliter le partage des connaissances. Grâce à ce travail, l’Institut vise à contribuer et à renforcer le cadre mondial pour la prévention et la résolution des conflits et la promotion de la paix internationale .

Le Partenariat mondial pour la prévention des conflits armés (GPPAC), prononcé « gee-Pak ») est un réseau d'organisations de la société civile qui travaillent activement sur ​​la prévention des conflits et de consolidation de la paix. Le réseau se compose de quinze réseaux régionaux d'organisations locales avec leurs propres priorités. Ces réseaux régionaux sont représentés dans un groupe de pilotage international, qui détermine conjointement nos priorités et les actions mondiales pour notre travail sur prévention des conflits et consolidation de la paix.

 

 

 

Last Updated on Sunday, 14 February 2016 19:16
 
Written by Site Administrator   
Friday, 12 February 2016 21:34

Nouveaux Enjeux Sécuritaire: Une synergie d'actions Entre WANEP et USIP verser Relever les Défis sécuritaires au Mali

Dans le cadre de la synergie d'actions Entre Les acteurs intervenant Dans le secteur de la sécurité, États-Institut pour la paix (USIP) et le Réseau Ouest Africain Pour l'Edification de la Paix (WANEP / Mali) Ont conjointement Organisés Quatre ateliers Locaux AFIN de favoriser des Approches de collaboration Entre Acteurs Communautaires et étatiques versez Relever des Défis sécuritaires Spécifiques.

La crise multidimensionnelle, Que Le Mali fait face à DEPUIS 2012, un mis en exergue la faiblesse institutionnelle en Matière de gouvernance du secteur de la sécurité.

Avec la signature de l'Accord de paix issu du Processus d'Algérie Entre mai et juin 2015, PLUSIEURS Acteurs Internationaux et nationaux œuvrent sans relâche versez Soutenir l'Etat malien à la consolidation de bureaux acquis.

En Dépit des efforts déployés, les Attentes des populations ne Sont pas encore comblées.

En effet, La recrudescence de Menaces Multiformes ET Les Attaques RECENTES seraient en partie Liées à la Faiblesse de Synergie de collaboration Entre les forces de Sécurité et les COMMUNAUTES.

AFIN de favoriser l'émergence d'Une approche Sécuritaire Prenant davaNtage en Compte les Spécificités et Contextes Locaux des Environnements sociaux, economiques et culturels, États-Institut pour la paix (USIP) et le Réseau Ouest Africain Pour l'Edification de la Paix ( WANEP / Mali) Ont conjointement Organisés des ateliers Locaux AFIN d'examinateur Avec Les Acteurs Locaux les Approches collaboratives verser Relever les Défis sécuritaires Entre les Collectivités locales et les services de sécurité DANS LES lOCALITES Suivantes:

1. Cercle de Kangaba (région de Koulikoro), portant sur les Défis sécuritaires Dans les zones Minières;

2. Région de Kayes (Les Régionales de Capitale), sur Les Défis de la sécurité routière;

3. Arrondissement de Fatoma (région de Mopti), sur Les Défis sécuritaires au sein Des communautés agro-pastorales;

4. District de Bamako, sur les Défis sécuritaires en Matière de collaboration Entre les forces de sécurité et les Etudiants groupe dans les universitaires de Milieux.

L'organisation de ateliers CES Ont permis aux Différents Acteurs impliqués de se pencher sur l' 'élaboration de cadre de collaboration multi-levels et multi-Acteurs Dans each Localité versez faire faces aux Défis sécuritaires, Toute choisi Qui Vient en complément aux actions Entreprises Déjà par les Partenaires du Mali versez Soutenir la Réforme du secteur de la sécurité.

 

La mise en CES cadres lieu de de permettra aux Décideurs Politiques et Partenaires D'orienteur their actions de identifie préalablement de Vers les Besoins, aux forces de sécurité et aux populations de déconstruire les Altérités et les atavismes construits AFIN de se aider mutuellement Dans le cadre UA clos Limitation de la Sécurité Dans Les COMMUNAUTES.

Dans Une approche participative, PLUSIEURS Acteurs Ont partie pris un SEC ateliers Dont: les Autorités Administratives et Politiques, les administrations judiciaires, les associations professionnelles, les Acteurs du secteur de la sécurité, militaires, paramilitaires et Civils, les Autorités coutumières, Traditionnelles et Légitimités Locales, les confessions Religieuses Et Les organisations de Femmes Et De jeunes.

 ateliers CES Sont Les fruits D'UN programme de vaste Pour la sécurité humaine au Mali Que WANEP a rencontré en œuvre DEPUIS fin 2013 En partenariat avec GPPAC ET HSC Sie Consiste Ë renforcer les organisations de la société civile Dans toutes ses régions du Mali en Matière de paix et de sécurité.

Last Updated on Saturday, 13 February 2016 04:37
 
 
PDF Print E-mail

Approche participative & collaborative pour lutter contre l'extrémisme violent aux Maghreb & Sahel

Written by Site Administrator   
Saturday, 12 September 2015 19:30

Le Réseau Ouest Africain Pour l'Edification de la Paix WANEP / Mali une partie de pris à l'ONU atelier sur le thème «Approche participative et collaborative versez Lutter contre l'extrémisme violent et aux Maghreb Sahel» Organisé par le FHI 360 En partenariat avec le Salam Institut pour la paix et la justice Avec Un appui financier de l'Agence Américaine de l'USAID.

Ayant eu verser cadre, l'Hôtel Sheraton de Casablanca (Maroc) Du 07 au 10 Septembre 2015, l'atelier Avait versez mais d'encourageur l'échange d'expériences et la collaboration au niveau régional concerning les initiatives verser contrer l'extrémisme violente au Maghreb et au Sahel a reuni des Nations Unies plongeurs de Groupe de 40 Individus de l'Algérie, la Libye, le Maroc, la Tunisie, le Mali, le Niger À Travers ONU Processus participatif et coopératif Vasant interventions à identifier des solutions de ET menées par LA Communauté aux levels régional, national et la violence concerning locale, les CONFLITS, et l'extrémisme violent.

Des sessions Allant des concepts clés sur la lutte contre l'extrémisme violent, des discussions approfondies sur les Facteurs contribuant au conflit, des exercices d'identification conjointe de Problématiques, et des discussions sur le rôle potentiel Que each partie prenante Peut jouer verser collaborer AFIN de contrer l'extrémisme violent were abordé Durant CES Quatre jours de réflexion.

Le Coordinateur national de WANEP / Mali a eu le mérite de d'animer le 02 septembre, Avec Deux Autres participants Panel des Nations Unies portant sur '' Partage d'expériences sur l'extrémisme Dans Le Cadre de travail de la société civile La société ''

This atelier FUT Pour Les participant juin Opportunité versez tisser des relations, collaborer et partager des expériences A travers la plateforme de Communauté de Pratique Mise en place avant la clôture le 10 septembre 2015 à 18 h 30.

La délégation Malienne Était composée des Représentants du Haut Conseil Islamique du Mali, de l'Association Malienne pour la Survie au Sahel (MAS) et du Réseau Ouest Africain Pour L'Edification de la Paix (WANEP / Mali).

Last Updated on Saturday, 13 February 2016 04:26
 

Le réseau  Ouest Africain pour l’édification de la paix, WANEP est une ONG sous régionale de l’Afrique de l'Ouest qui a pour mission de permettre et faciliter le développement des mécanismes de coopération entre des individus et des organisations de la société civile impliqués dans le cadre de l’édification de la paix en Afrique occidentale. Etablir une structure à travers laquelle ces praticiens et institutions peuvent régulièrement échanger leurs expériences et des informations sur les problèmes de la consolidation de la paix, la transformation des conflits, la réconciliation sociale, religieuse, et politique; et encourager les valeurs socio-culturelles de l’Afrique de l’Ouest comme ressource à la consolidation de la paix.  WANEP  possède des réseaux nationaux dans 15 pays d'Afrique de l'Ouest. L’antenne Malien du réseau WANEP a été créée et officiellement lancé en décembre 2010.

Le WANEP Mali a trois programmes qui fonctionnent actuellement. Le programme Jeunesse et Education à la paix, le réseau de femmes dans l’édification de la paix (WIPNET) et le Système National d’Alerte Précoce (NEWS).

Dans le cadre de sa contribution au processus de paix durable au Mali, le WANEP-Mali a lancé un projet intitulé «La société civile pour une stratégie de la sécurité humaine au Mali » en collaboration avec le Partenariat Mondial pour la Prévention des Conflits Armés (GPPAC) et le Collectif de la Sécurité Humaine (HSC) financé par l'Agence Autrichienne de Développement (ADA).

 
 

Poste Vacant