26
Juil2020

Prévention de l’Extrémisme Violent au Centre du Mali : Le WANEP Mali en partenariat avec le PNUD Mali investi le cercle de Djenné (Région de Mopti).

Le projet de lutte et de prévention contre l’extrémisme violent initié par le PNUD en 2016 au niveau régional (Afrique) vise à renforcer les interventions pour limiter la montée de l’extrémisme violent pouvant freiner le développement en Afrique. Il est inspiré par le constat amer de la présence accrue de groupes extrémistes violents sur le sol africain qui, d’après les Nations Unies, provoque une « spirale d’agitation et de détresse ». L’extrémisme violent a un impact dévastateur sur la vie et les moyens de subsistance des populations africaines – notamment sur les plus vulnérables, en particulier les jeunes, les femmes et les enfants.

Surtout, le projet a investi sur une base de preuve sur les conducteurs et déclencheurs de la radicalisation en Afrique : l’étude Parcours vers l’extrémisme violent (2017) est reconnue globalement pour être le premier témoignage des recrues des organisations extrémistes sur le continent.

Au Mali, le PNUD et la MINUSMA ont entrepris les premiers contacts pour des interventions concertées de prévention et de gestion de conflit à Mopti et par ricochet de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme. Avec les expériences du PNUD et de la MINUSMA et la note élaborée par le PNUD et NUPI, ‘Les facteurs locaux contribuant à l’extrémisme violent dans le centre du Mali’, il est aisé de constater qu’il y a plusieurs interventions destinées à améliorer la sécurité communautaire dans la région de Mopti. Ces interventions sont fondées sur des structures et mécanismes qui permettent un dialogue permanent et inclusif au niveau communautaire, entre les différentes ethnies et aussi pour construire des interactions intergénérationnelles. Malgré toutes ces interventions, le PNUD a constaté que les effets des dialogues communautaires, ayant résulté peuvent être traduits en des plans de sécurité communautaire et soutenus. Un certain nombre de défis a été observé sur la mise en œuvre des activités planifiées pour instaurer la sécurité communautaire : les fonds de développement ne sont pas utilisés au maximum. A partir de ce constat le PNUD envisage l’établissement d’un lien entre les plans de sécurité communautaire de trois villages de Djenne (Mopti), et le Plan Régional de Développement, pour assurer le financement des projets contribuant à la prévention de l’extrémisme violent au niveau communautaire. Dans la première phase de cette stratégie, le PNUD assurera le financement de quelques micro-projets prioritaires.

En partenariat avec le PNUD, le réseau Ouest Africain pour l’Edification de la Paix (WANEP Mali) met en œuvre le projet « Prévention et de lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme » dans les communes de Madiama, Fakala et Néma-Badenyakafo, cercle de Djenné à Mopti.

Durant les trois mois du projet, les activités suivantes ont été réalisées en collaboration avec les déconcentrés de l’Etat au niveau région et commune, la collectivité locale, les associations de jeunes et de femmes, les radios communautaires et réseaux de communicateurs traditionnels, les leaders coutumières et religieuses notamment les maitres d’écoles coraniques.

  1. Renforcement de capacités des acteurs scolaires sur la culture de la paix, citoyenneté et l’extrémisme violent.
  2. Mise en place des Clubs de Paix et accompagnement de la mise en œuvre des plans d’actions de Clubs.
  3. Organisation des semaines culturelles et sportives en faveur de prévention de l’extrémisme violent ;
  4. Formation des leaders communautaires et religieux (dont des maitres d’école coranique) sur le règlement pacifique des conflits, la non-violence et la prévention de l’extrémisme violent et le plaidoyer.
  5. Dynamisation des comités locaux de cohésion sociale et renforcement de capacités techniques et organisationnelles de leurs membres et assurer leur connexion avec le mécanisme d’alerte précoce de WANEP.
  6. Appui à l’élaboration et à la mise en œuvre des plans de sécurité communautaire et de Prévention de l’Extrémisme.
  7. Appui aux initiatives d’insertion socioprofessionnelle.
  8. Renforcer les capacités techniques de 3 radios communautaires.
  9. Organisation et animation d’un camp de formation, de dialogue et d’échanges par commune (espaces de formation, d’échanges et de sensibilisation).
  10. Organisation de débats sur les antennes des radios communautaires régionales sur les questions de cohésion sociale, sécurité communautaire et prévention de l’Extrémisme Violent.

Le projet a également été l’occasion d’informer et sensibiliser les acteurs locaux et régionaux sur la politique nationale de prévention et de lutte contre l’extrémisme violence et le terrorisme adopté en 2018 par le Mali .

Le projet PVE de WANEP et PNUD Mali, pour des communautés plus résilientes face à l’extrémisme violent au Mali.

REDACTION : WANEP MALI

Leave your comment

Please enter your name.
Please enter comment.